vendredi, octobre 03, 2014

"BLANCHE NEIGE ET LES SEPT NAINS - LA CREATION DU CHEF-D'OEUVRE DE WALT DISNEY : Entretien avec l'auteur du livre, Karl Derisson


Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
Alors, par où commencer ? Je m’appelle Karl Derisson. J’ai 31 ans. Originaire de Saumur, j’ai fait mes études d’historien à l’Université François Rabelais de Tours. Après un DEUG et une Licence d’Histoire, je me lance dans les concours de l’enseignement secondaire en me présentant au CAPES, diplôme obtenu dès la première tentative en 2005. Ma carrière de professeur d’Histoire-Géographie-Education civique commence alors au collège de Beaugency dans le Loiret. L’année suivante, je suis titularisé et suis muté au Lycée Rotrou de Dreux pendant trois ans, après quoi je reviens au collège, à Artenay, au Nord d’Orléans, où j’enseigne encore aujourd’hui. L’an dernier, je me suis lancé un nouveau défi, passer l’agrégation. Et le pari est réussi. Je suis donc actuellement professeur agrégé dans le Loiret. Côté passion, je nourris depuis des lustres maintenant mon amour pour l’animation en général et Disney en particulier. Depuis plusieurs années, je collectionne les livres d’art ainsi que les celluloïds originaux et les maquettes d’animation. Je suis assez fier d’avoir rassemblé des centaines d’ouvrages sur l’histoire de Disney dans ma bibliothèque et d’avoir dans mon salon des morceaux d’histoire des studios, en particulier des cels de Madame Médusa, du Prince Jean ou encore de Basil trônant à côté de maquettes de Big-Ben et de Frollo notamment.  

Vous êtes historien et fan Disney. Comment faites-vous cohabiter ces deux facettes de votre personnalité ? 
En fait, l’Histoire et Disney sont mes deux passions de toujours. Et j’ai la chance d’en avoir fait mon métier. L’histoire, c’est ma vie de tous les jours, devant mes élèves, celle que tout le monde connaît. Il s’agit bien entendu d’une Histoire « académique », scientifique bien que vulgarisée pour mes classes de 6ème, 4ème et 3ème. J’adore, chaque jour, apprendre à ce public les grands moments de notre passé. Et je dois dire que nos discussions sont ce que j’aime le plus dans mon travail. Même si parfois, je tente de faire un lien avec Disney, les programmes ne permettent pas vraiment de mêler ces deux passions. Aussi, c’est en privé, avec mon pseudonyme de Professeur Ratigan, que je me consacre à l’Histoire des studios Disney en écrivant beaucoup, en particulier pour Chronique Disney, les deux créateurs du site, Timon et Zuzu, m’ayant fait le plaisir de me nommer rédacteur en chef. En plus de quelques critiques, j’anime surtout la nouvelle partie Cast Members dans laquelle je rends hommage aux grandes figures des studios de Mickey, que ce soient les personnalités ou les personnages. Ce travail occupe mes moments de repos et j’aime livrer ces portraits et autres petites histoires des studios. Mais cela reste mon jardin secret, mes collègues et mes élèves ignorant qui je suis sur la toile. Ou en tout cas, si certains le savent, ils ne m’en ont jamais parlé. C’est une situation un peu schizophrène, en fait, d’être professeur dans la vraie et Ratigan sur la toile ! 

 Comment avez-vous eu l'idée d'écrire un livre sur Blanche Neige ? 
Cette idée est très ancienne en fait. Elle remonte presque quinze ans en arrière. A l’époque, je me passionne pour l’animation en assistant stupéfait à une projection du Bossu de Notre-Dame. C’est une vraie claque ! Pour la première fois, je me dis qu’il fait absolument que j’en sache plus sur ce film d’animation. Aussi, je commence à acheter mes premiers beaux livres. Lectures après lectures, je me familiarise avec des légendes telles que Frank Thomas ou Ollie Johnston, Glen Keane ou Andreas Deja. Et ces lectures successives m’incitent à prendre des notes, chercher des informations plus précises, compiler des interviews, regarder des reportages et acheter plus de livres encore. Et puis un jour, je me suis dit que mes notes pouvaient certainement intéresser d’autres personnes. N’étant pas, à l’époque, habile sur un internet encore balbutiant, l’idée est venue d’en passer par un livre. Mais pas nécessairement un livre sur Blanche Neige précisément. Un livre sur les grands classiques de Disney en général. Ce projet vivote pendant presque dix ans. Il s’interrompt avec l’arrivée de l’Université, des examens et puis ensuite avec mon entrée dans le métier de professeur. Je le reprends de temps en temps. Les chapitres s’accumulent. Les pages se comptent par centaines et finalement l’idée vient de séparer les chapitres et de les présenter indépendamment les uns des autres. Le choix de Blanche Neige est alors simplement dicté par le fait que c’était à l’époque mon chapitre 1, le plus abouti. Après, j’ai une affection particulière pour ce film. C’est le premier long-métrage de Walt Disney. Et il a presque 80 ans ! Il possède encore le charme des courts-métrages tout en bénéficiant d’une qualité visuelle incomparable. Et l’histoire, très complexe finalement, continue de me fasciner. Contrairement à Pinocchio, par exemple, qui est artistiquement supérieur, Blanche Neige et les sept nains est un film que j’aime pour sa fraicheur, sa candeur.  

La littérature sur le sujet est abondante, notamment les livres de Pierre Lambert ou encore JB Kaufman. Comment se situe votre ouvrage par rapport à ceux-là ? 
J’ai beaucoup de respect pour ces deux auteurs. Et plusieurs fois, je me suis demandé ce que je pouvais apporter de plus qu’eux. Mais en y regardant de plus près, je crois que mon livre est en fait très complémentaire de ceux de Pierre Lambert et J.B. Kaufman. Le livre de Lambert – un superbe ouvrage au passage – est assez avare en texte. Ce n’est d’ailleurs pas son but, il me semble. Il est centré sur l’image et les reproductions de celluloïds, de concept arts et autres décors sont magnifiques. Mais l’historien que je suis ne trouve pas les informations suffisantes sur les coulisses de la production. En le lisant, on est visuellement stupéfait, mais historiquement, les plus passionnés peuvent ne pas être rassasiés. Je crois que mon livre, qui ne possède aucune image, peut très bien être lu tout en feuilletant l’ouvrage de Pierre Lambert. Quant aux livres de J.B. Kaufman, ils sont, pour ainsi dire, la Bible sur Blanche Neige et les sept nains. Mais à l’époque où j’ai commencé mon projet, ils n’existaient pas encore. Kaufman ne travaillait pas encore sur le classique de 1937 à l’époque où moi j’écrivais. Et lorsque son ouvrage est sorti, je me suis demandé si je devais encore continuer. Mais là encore, j’ai pensé que mon travail serait complémentaire à ces deux livres. Déjà, tout le monde n’a pas les moyens de lire en Anglais. Or, aucun livre en Français n’est centré sur l’histoire de la production de Blanche Neige et les sept nains. Par ailleurs, Kaufman s’intéresse aux adaptations de Blanche Neige au début de son livre, ce qui n’est pas mon cas. De plus, j’évoque des parties franco-françaises que Kaufman n’évoque pas car ce n’est pas le cœur de son livre. Sur ces parties, la toile francophone m’a fournit nombre d’informations complémentaires. Et j’ai souvent indiqué les sites sur lesquelles d’autres précisions sont disponibles. Enfin, mon livre dispose d’une longue partie biographique rendant hommage aux artistes ayant travaillé sur le film. Aucun des livres précédents ne retrace précisément leur parcours. J’ai pensé que c’était rendre justice aux équipes de production. Les livres sur Blanche Neige sortis précédemment sont très complémentaires du mien ou vice-versa. Et je cite précisément mes sources, rendant à César ce qui est à César. J’espère que mon livre donnera l’envie aux lecteurs de poursuivre leur exploration en se plongeant dans les livres de Lambert et Kaufman qui figurent tous dans ma bibliographie.  

Quelles découvertes sur Blanche-Neige vous ont le plus ému ou surpris ? 
Difficile à dire, en fait. Cela fait tellement longtemps que cette histoire occupe mon esprit. J’en suis presque un familier. Plus rien ne me surprend. Disons que quelques anecdotes sont vraiment très drôles. Imaginer Marjorie Belcher, le modèle de Blanche Neige, jouer avec un costume et un casque de football américain figurant la tête de la princesse, plus grosse qu’une tête normale, est somme toute assez insolite. L’ « Orgie de Blanche Neige », c’est-à-dire la fête donnée par Walt après la sortie du film pour remercier ses collaborateurs, est certainement l’un des moments les plus surprenants du livre. Une telle débauche de la part des artistes reste encore assez inimaginable pour beaucoup ! Et la surprise vient aussi des premières versions du scénario. Une princesse blonde, une grosse reine ridicule, etc… Tous ces éléments sont tellement éloignés de la version finale qu’ils en sont surprenants eux-aussi. Côté émotion, j’ai beaucoup aimé remonter à l’enfance de Walt. J’ai essayé de faire revivre un passé révolu. J’ai tenté d’humaniser cette histoire finalement assez ancienne maintenant. Et quand on sait que l’animation traditionnelle est désormais enterrée par Disney, c’est émouvant de revenir aux fondamentaux.  


Quelles furent les principales difficultés de votre entreprise ? 
 La difficulté était principalement de garder ce projet vivace malgré les contraintes de mes études et de mon travail. Pour le reste, c’est un travail de patience et de passionné. Je ne me suis jamais infligé de contrainte réelle. Je n’écrivais pas, au départ, pour être publié, par passion. Je n’avais aucun délais à respecter. Je ne devais aucun compte. Donc aucune pression. Quant au contenu, entre les ouvrages généraux, les interviews, les émissions de télévision, etc… Les informations ne manquent pas. Et mes sources, nombreuses, sont citées afin d’en retrouver l’origine pour quiconque souhaite aller encore plus loin.  

Quelles furent les satisfactions que vous a procuré ce travail ? 
La satisfaction de l’avoir mené à terme tout d’abord. Jamais je n’aurais imaginé il y a dix ans, produire presque 300 pages de textes. Et le plaisir, maintenant, de partager ce travail avec d’autres. Et personnellement, j’ai la satisfaction de bien connaître Blanche Neige et les sept nains et de regarder le film avec un autre regard, celui de l’historien qui sait quels moments, quelles difficultés, quelles anecdotes se cachent derrière telle ou telle séquence, telle ou telle partie du film. J’ai vécu avec ce classique et je me suis souvent senti proche des artistes qui l’ont créé.  

Avez-vous d'autres projets de livres ? 
L’idée étant au départ d’écrire un livre passionné sur l’ensemble des classiques de Disney, les projets ne manquent pas. Les chapitres sur Pinocchio, Fantasia ou Bambi sont déjà bien avancés. Reste à en faire quelque chose de plus consistant encore, afin de produire de nouveaux livres d’Histoire. Je ne me fixe aucun délais et je ne sais pas encore si je respecterais précisément la chronologie des différentes productions. Poursuivre avec Pinocchio ou bien choisir un autre film, je ne sais pas encore. Mais j’espère que ce livre sur Blanche Neige et les sept nains sera le premier d’une série. Et j’espère qu’il ne me faudra pas dix ans pour terminer un nouveau projet !

Le livre de Karl Derisson est disponible sur Amazon en cliquant ici

2 Comments:

Blogger Jeanne said...

Bonjour,

Merci pour cet entretien très enrichissant.

Je me permets de vous contacter sur votre blog.

Je suis étudiante en M1 Cinéma à l'Université Lumière Lyon II. Je rédige actuellement un mémoire qui prend pour sujet l'univers Disney. Mes recherches se concentrent sur les héroïnes Disney. Je m'interroge sur l'histoire des costumes de certaines héroïnes. J'ai simplifié ma recherche à quelques films : Blanche-Neige et les 7 nains, Cendrillon, La Belle au Bois Dormant, La Petite Sirène, La Belle et La Bête et pour finir, La Reine des Neiges.
J'ai lu vos deux livres, Entretiens avec un empire : Rencontres avec les artistes Disney. Volume 1 : et Volume II. Ils m'ont apporté des informations qui vont m'être utiles dans mon travail.

J'ai déjà trouvé les différentes époques historiques auxquelles appartiennent les costumes des héroïnes. Mais il me manque les informations concernant les raisons des choix de ces costumes, des couleurs, etc.

Auriez-vous une liste de livres à me conseiller afin de m'aider dans mes recherches ?

Je vous remercie d'avance,

Bonne continuation,
Jeanne

6:28 PM  
Blogger Jeremie NOYER said...

Bonjour Jeanne, et merci de votre commentaire et de votre intérêt!
Voici une petite bibliographie indicative :
-Les deux ouvrages fondamentaux de JB Kaufman sur Blanche-Neige (ed. Huginn & Muninn) dispo en français
-Les Héroines Disney de Christian Renaut chez Dreamland (épuisé, mais on peut encore le trouver)
-Tale as old as time, the making of beauty and the beast, de Charles Solomon (Disney editions)
-Dans les coulisses de la Reine des Neiges (Huginn & Muninn)
-Sur La Belle au Bois Dormant, il y a le livre de Pierre Lambert (ecole georges melies)
-Cendrillon et Little Mermaid sont moins documentés. Mais il y a quand même De Blanche-Neige à Hercule de Christian Renaut qui reste une référence généraliste.
Si besoin, j_noyer@hotmail.com
A bientôt!

6:45 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home