vendredi, avril 04, 2014

LA REINE DES NEIGES : Entretien avec Frode Fjellheim, compositeur de "vuelie"

Comment vous présenteriez-vous?
Je suis un musicien compositeur vivant à Trondheim, en Norvège. J'ai un groupe appelé « Transjoik », et je travaille comme producteur, compositeur et musicien. Je suis également professeur de musique au «HiNT» , une université de ma région où je donne des cours de « yoik », un chant traditionnel Sàmi




Comment vous avez été contacté par Disney et comment vous ont-ils présenté leur projet Frozen?

On m'a très brièvement présenté le projet et on y a joint une demande d’autorisation d’utiliser dans le film une de mes compositions nommée « Eatnemen Vuelie ».
Comment avez-vous créé l'introduction de La Reine des Neiges à partir de ce morceau?

Le morceau original était un mélange entre une mélodie d'inspiration « yoik »  et d’un chant qui était posé en surimpression. Pour le film, ils m'ont demandé si je pouvais faire une nouvelle version, sans la partie chant. Cet hymne se nomme Deilig er jorden - ce qui signifie "merveilleuse est la Terre". C’est Bernhard Severin Ingemann poète danois du 19ème siècle qui a écrit les paroles en 1850. Dans les pays anglophones la même mélodie populaire est connu sous le nom "Fairest Lord Jesus" .

J'ai donc travaillé avec Christophe Beck, le compositeur du film pour composer une nouvelle version pour ce film. En fin de compte, la version de Disney a été développée en gardant toutes les parties originales du « yoik » et la plus grande partie de mon arrangement initial. La mélodie qui entoure cette chanson a été composée par moi et Christophe Beck. Nous avons essayé différentes versions –pour finir avec un mélange entre ses idées et les miennes.


Les  paroles ont-elles un sens ?

Les syllabes n'ont aucune signification linguistique. C’est juste un élément du style vocal.

Qu'est-ce qu'un " vuelie " exactement ?

Vuelie est le mot en mi du sud pour  dire "un yoik".  Le Yoik est à la fois un type de chanson Saami , et un style vocal unique utilisé pour l’effectuer  ( souvent appelé "chant" ). Les Saamis et la culture Sámi se trouve en Norvège, en Suède, en Finlande et en Russie.

Comment avez-vous rassemblé toutes ces influences pour faire de ce merveilleux morceau un ensemble cohérent ?

Je voulais composer quelque chose avec deux éléments vocaux très différents. Un style de chant de style« Yoik » en profondeur, combiné avec un style vocal plus classique. Lorsqu’on les entend ensemble, le résultat montre clairement la différence entre eux, tout en améliorant leurs spécificités uniques. En même temps, je voulais que les éléments se mélangent et  forment une son original de comme une chorale.

Comment s’est déroulé le travail de composition en collaboration avec Christopher Beck ?

 Beck a bien sûr suivi le processus de près. Ce fut un grand plaisir de travailler avec lui, et le résultat final inclus certaines de ses idées pour la mélodie dans la partie de sopranos.

Comment s’est passé l’enregistrement?

Nous avons fait l'enregistrement dans un studio ici à Trondheim, et passé deux soirées pour le mener à bien. La chorale "Cantus" avait bien préparé le morceau, mais nous avons aussi fait quelques ajustements finaux dans le studio. Tom MacDougall le premier vice-président de Disney et un ingénieur du son de Christophe Beck sont venus à Trondheim pour s'assurer d’avoir ce qu'ils voulaient. Tout s'est très bien passé, et nous étions tous ravis du résultat.

Que pouvez-vous me dire à propos de la chorale «Cantus », et la façon dont ils ont chanté la partition pour la bande originale du film ?

Cantus est une chorale menée par un chef, Tove Ramlo Ystad, qui a beaucoup d’expérience. J'ai travaillé plusieurs fois avec eux, et j'ai composé et arrangé de nombreuses chansons pour eux. Ils ont un son vraiment unique - un son qui pour la plupart des gens à l'étranger sera probablement décrit comme "nordique".
Avez-vous ajouté des éléments au morceau "Heimr Arnadarl " de Christopher Beck, qui est joué pendant le couronnement ?
Non, mes composition sont  seulement utilisées au début et à la fin (The Great Thaw - le grand dégel).
Que retiendrez-vous de cette expérience?
Je me suis toujours senti bien traité pendant le projet, et je n'ai jamais craint que mon intégrité en tant que compositeur soit menacée.

Les deux semaines pendant lesquelles j'ai travaillé pour composer et produire des démos en Août et Septembre ont été intenses – et très exigeantes. Surtout parce que je n'avais pas prévu de le faire (bien sûr). J'ai donc fini par passer de longues heures la nuit pour mener de front d’autres projets où j’étais engagé. Mais surtout, j’en retiens que c’était un projet vraiment spécial, et une collaboration avec une équipe Disney très professionnelle et très précise.

Il est très agréable de voir comment Disney  a fait attention de donner à ce film une coloration sonore qui sonne de façon authentique, n’est-ce-pas ?
Pour autant que je sache, ils ont fait beaucoup de recherches avant la réalisation du film et aussi pendant le projet. Mais c’est Disney qui devrait peut-être répondre eux même à cette question, afin de dire si leur souhait était d'avoir quelque chose d’ «authentique» - ou juste une sonorité qui donnait une ambiance correspondante à ce film d'animation. En tout cas, je pense que la séquence d'ouverture avec ma musique est belle et unique, et je me sens très heureux d'avoir pris part à ce projet.

Merci à Scrooge pour sa traduction!

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home