vendredi, décembre 21, 2012

DISNEY DREAMS! A DISNEYLAND PARIS : Entretien avec le compositeur Joel McNeely

Pouvez-vous nous parler du rôle de la musique dans Disney Dreams !® ? 
Dans cette production, la musique est venue avant l’image ! J’avais juste un script pour me donner une idée de l'histoire. Je suis parti de là pour écrire toute la partition musicale, et c’est sur cette base que l’animation a été produite. Jusqu'à ce que je vienne à Paris cet automne, je n'avais jamais réellement vu le spectacle ! 

Comment avez-vous travaillé sur ce projet ? 
Le spectacle, le timing, le scénario, tout cela provient de l'esprit brillant de Steven Davison ! Il a une véritable force créatrice. J’ai travaillé essentiellement avec lui. Il me présentait ses idées, à partir desquelles je faisais des arrangements et des maquettes. Puis il apportait des changements et des modifications et nous améliorions ainsi chaque séquence petit à petit jusqu’à ce que ce soit parfait. La production de la musique a duré environ 6 mois.  


La partition de Disney Dreams !® s’inspire beaucoup de la musique que vous avez écrite pour la suite animée de Peter Pan, Retour au Pays Imaginaire. 
 C’est Steven Davison qui a eu cette idée et je lui en suis très reconnaissant. Il a également eu l'idée de transformer le thème principal du film en une chanson dont il a écrit les paroles et que l’on peut entendre après le spectacle.  

Pouvez-vous nous parler plus en détails de vos arrangements des classiques Disney ? 
J'ai consulté les partitions originales de quelques morceaux, mais pour la plupart des séquences, ce sont le plus souvent de nouveaux arrangements. Disney a fait des recherches sur les morceaux les plus populaires en France, comme Le Bossu de Notre-Dame, qui a fait partie des premiers choix. Les cloches de la cathédrale sont une idée de Steven et c’est pour cette raison que je les ai mises au cœur de cet arrangement. Autre clin d’œil à la France : La Belle et la Bête, dans un arrangement digne d’Offenbach. Cela me semblait naturel. C'est cela arranger : apporter de nouvelles idées et de nouveaux traitements à une chanson.  

L’Angleterre est aussi présente. A travers Peter Pan, bien sûr, mais également Mary Poppins. La séquence Step in Time est l’un des numéros de danse les plus longs et énergiques qui soient. Pour les besoins du spectacle, nous avons dû la réduire quelque peu mais il n’en reste pas moins que c’est la musique orchestrale la plus difficile que j'ai jamais écrite. 


Quelle fut la partie la plus délicate du processus ? 
Dans la mesure où les voix originales emblématiques comme celles de Robin Williams dans Je Suis ton Meilleur Ami, Louis Prima (King Louie), ou encore Mandy Moore et Zachary Levi (Raiponce) devaient être conservées, j'ai eu à écrire les arrangements de plusieurs chansons à partir de celles-ci. Ce fut vraiment difficile car il a fallu se caler exactement sur la performance d’origine pour créer quelque chose de nouveau . Nous avons également eu à remplacer tous les chœurs sur des morceaux tels que Être un Homme comme Vous. Ce fut très complexe.  

En parlant de voix, ce n’est pas un mais deux chœurs qui chantent dans Disney Dreams ® !. 
Dès le départ, je voulais un chœur d'enfants. Je ne peux résister à cette sonorité ! Puis nous avons fait appel à chœur d'adultes et quelques solistes. Parmi eux, la fillette de 8 ans qui chante The Second Star to The Right est tout simplement fantastique !  

Sans compter Cara Dillon, qui chante la chanson de post-show. Magique ! 
 C'est l’un de mes moments préférés. Quand je l'ai vu sur place, j'ai été profondément ému. Après le final spectaculaire vient la douce voix de Cara qui vient bercer les milliers d'enfants du public qui sont maintenant prêts à aller au lit. Ce fut quelque chose de très touchant à voir et à entendre. J'ai connu Cara grâce à Jonathan Allen des studios d’Abbey Road, qui me l'a présentée. Je suis tout de suite devenu fan ! Cara et son mari Sam Lakeman sont venus à Abbey Road. Nous avons fait un enregistrement rapide avec moi au piano et Sam à la guitare et c’est ainsi que la chanson a été créée. J'ai ajouté un arrangement pour cordes, et voilà !  


Quel souvenir garderez-vous de votre premier spectacle pour un Parc Disney ? 
Le souvenir d’une expérience complètement différente car le fait de démarrer avec la musique revient à écrire pour un film qui n’existe pas encore !

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home