mercredi, octobre 03, 2007

HIGH SCHOOL MUSICAL 2 : Entretien avec le compositeur Jamie Houston

Il nous avait offert le désormais classique Breaking Free et l'émouvant When There Was Me and You. Jamie Houston nous revient dans High School Musical 2 avec la même énergie et la même émotion à travers deux nouveaux tubes : You Are The Music In Me, arrangé tantôt pour Troy & Gabriella et le magnifique final, Everyday.
Il a gentiment accepté de répondre à nos question entre deux moments d'écriture.
C'est un grand plaisir de le retrouver dans nos colonnes!

Dans quel état d’esprit avez-vous retrouvé High School Musical pour cette suite très attendue ?
J’étais très impatient de voir où cette nouvelle histoire allait nous emporter. Ce fut d’autant plus amusant et intéressant que j’avais déjà mis en musique la relation entre Gabriella et Troy dans le premier épisode avec When There Was Me And You et Breaking Free, et maintenant je pouvais continuer à explorer cette relation avec You Are The Music In Me. Au départ, il ne devait d’ailleurs s’agir que d’une chanson et il s’avère que c’est devenu carrément le thème d’amour du film !

Pensez-vous que la romance entre Vanessa Hudgens et Zack Efron a pu aider à l’expression de la romance entre Gabriella et Troy ?
Je le pense tout à fait ! Le fait est que, la plupart du temps quand on enregistre ce genre de duo, les chanteurs ne sont pas ensemble dans le studio. Chacun entre dans son personnage et l’interprète en l’absence de l’autre. Or, sur ce titre, il se trouve que Vanessa et Zack ont pu enregistrer ensemble en même temps et je pense que cela a beaucoup fait pour le succès de ce titre.

Sharpay a aussi son duo avec Troy !
Elle a un rôle beaucoup plus important dans ce film. C’est la raison pour laquelle nous avons réalisé deux versions différentes. Cela m’a beaucoup plu de refaire complètement cette chanson, d’une façon cette fois très exagérée, vraiment extrême. Je dirai même que je me suis davantage amusé sur cette version car il y avait beaucoup moins de règles à suivre musicalement. J’ai pu faire quelque chose à la fois rock, avec un piano à la Elton John, et drôle. C’est ainsi que Troy doit suivre le lead de Sharpay pendant toute la chanson. C’est elle qui donne le ton et lui ne peut qu’essayer maladroitement de la suivre avec une voix de fausset. La chorégraphie suit d’ailleurs ce côté ironique dans la mesure où Troy essaie aussi d’imiter les poses à la Michael Jackson de Sharpay !

C’est en effet une version beaucoup plus démonstrative et beaucoup plus « théâtrale ». Comment s’est passé l’enregistrement en studio, sans décors et sans chorégraphie pour inspirer les artistes ?
Paradoxalement, cette version a été beaucoup plus facile à enregistrer que la version « classique », justement à cause du fait qu’il y avait moins de contraintes. Quand nous avons enregistré cette version de Sharpay, tout le monde était épuisé. Les jeunes revenaient de tournée. De plus, ils avaient aussi beaucoup tourné. Et vous savez, quand vous êtes fatigués, il vous arrive de faire n’importe quoi. C’est précisément ce qui s’est passé et les chanteurs se sont vraiment lâchés dans la folie, exactement ce qu’il fallait pour cette chanson.

Avez-vous abordé l’écriture et l’arrangement de cette chanson différemment de celles de HSM1 compte-tenu de l’ambiance différente, plus énergique et plus mature, de cette suite ?
En dehors de la version de Sharpay, je ne pense pas que j’aurais fait les choses si différemment si c’était pour le premier épisode. Principalement à cause du fait que les chansons que j’ai écrites pour les deux épisodes sont supposées avoir été écrites pas Kelsi, la jeune pianiste du film. Il est vrai que tous mes confrères ont eu à écrire des chansons très énergiques pour HSM2, Fabulous, What Time Is It ? et les autres… You Are The Music In Me s’inscrit dans une approche plus traditionnelle et intemporelle de ballade, tout comme When There Was Me And You.

Vous avez également écrit l’avant dernière chanson du film, Everyday.
Cette chanson fut plus difficile à écrire car la fin du scénario a beaucoup évolué au cours du temps et j’ai la dû réécrire plusieurs fois, notamment au niveau des paroles, pour s’adapter à chaque changement d’histoire. Quand les créateurs du film sont venus me voir, tout était prêt pour You Are The Music In Me, mais pas pour Everyday. Tout ce qu’ils savaient, c’était qu’ils voulaient une chanson qui résume et conclue tous les aspects de l’histoire. Il y eut tellement de changements que c’est un peu flou pour moi, mais je me souviens que les choses ont évolué notamment autour du personnage de Gabriella.

Un peu comme Breaking Free, Everyday exprime en quelque sorte la « morale » de l’histoire.
C’est le moment où Troy reprend les rênes de sa vie. Il apprend à apprécier ce qu’il a. Il réalise que dans la vie, il faut faire le maximum pour arriver à réaliser ses rêves. Mais si ces rêves sont au détriment des autres, de ses amis de toujours, il faut réévaluer ses priorités. C’est une chanson un peu particulière pour moi car elle correspond à un moment très difficile de ma vie. Mon père -qui nous a quittés il y a deux mois- était très malade à l’époque et j’essayais précisément de profiter de chaque instant passé avec lui.

Nous sommes profondément désolés…
Merci beaucoup. J’aime beaucoup mon père et je suis heureux de parler de cela pour montrer toute la profondeur qu’il peut y avoir derrière cette chanson.

Ferez-vous partie du film Haunted High School Musical ?
Les créateurs du film m’ont demandé si j’étais d’accord pour revenir. J’ai accepté et j’espère de tout cœur que cela va pouvoir se faire !

Que pensez-vous de l’annonce d’une prochaine version de HSM pour Broadway ?
Je trouve ce projet très intéressant et je suis curieux de voir si cela va fonctionner. Il y a eu déjà eu des comédies musicales à New York basées sur des chansons pop, mais il a fallu changer la musique car les amateurs de théâtre musical n’étaient pas prêts pour entendre des chansons pop. Mais les choses changent à Broadway et les producteurs sont toujours à l’affut de nouveau public. Si la musique est bonne, pourquoi ne pas l’utiliser telle quelle ? Il se trouve que High School Musical 2 a été conçu davantage par Kenny Ortega comme une comédie musicale façon Broadway. Il n’est que de voir certains numéros comme Fabulous. Cela fonctionne à merveille. Autant continuer dans ce sens !

Qu’en est-il du reste de votre actualité ?
Je viens de finir différents projets, avec Santana et Steven Tyler d’Aerosmith. Je vais bientôt commencer une autre comédie musicale et aujourd’hui où nous faisons cette interview, je suis en train d’écrire une chanson pour Chris Daughtery pour le film Benjamin Gates et le Livre des Secrets. J’espère que vous aimerez !

Very special thanks to Fred Mollin & Dani Markman!

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home