mardi, août 04, 2009

VOLT EN VIDEO: Entretien avec le superviseur de l'histoire et réalisateur de Super Rhino, Nathan Greno

L'histoire de Volt est l'œuvre de Nathan Greno (et de son équipe). Ce superviseur de l’histoire est arrivé aux Walt Disney Animation Studios en 1996, passant du Midwest au climat ensoleillé de la côte pacifique. Il a commencé sa carrière dans l’animation traditionnelle, comme metteur au net sur Mulan. Puis Nathan a occupé des postes variés sur des films comme Frère des Ours (histoire), Bienvenue chez les Robinson (écriture, histoire, et voix de personnage) et, plus récemment, comme superviseur de l’histoire sur Volt.

A ce poste, Nathan a eu une vision d’ensemble du film, il a vu le storyboarding de chaque séquence, et a dirigé l’équipe et leurs missions. Pour la sortie de Volt en video, il a dirigé son premier court métrage : Super Rhino et il co-dirige actuellement le prochain long métrage du studio : Rapunzel, avec Byron Howard (co-directeur sur Volt)

Né et élevé à Kenosha dans le Wisconsin, Nathan a suivit les cours au Columbus College of Art and Design de Columbus, dans l’Ohio, avant d’obtenir un poste aux Walt Disney Animation Studios. Il habite Glendale, en Californie, avec son amie Meredith et deux chats nommés, Cheese et… Rhino !

Comment êtes vous arrivé au monde de l’animation ?
Enfant, je dessinais toujours mes propres bandes dessinées. J’ai grandi dans une petite ville dans le Wisconsin, et l’idée de travailler pour les studios Disney était un de mes grands rêves. Je suis allé à l’école d’art de Columbus dans l’Ohio, passant chaque seconde de temps libre à travailler sur mon porte folio pour Disney. En 1996, j’ai commencé chez la souris comme clean-up artist sur Mulan. Un an plus tard, je travaillais sur un porte folio pour aller au département Histoire de Disney. Vous devez faire un "test" si vous voulez rejoindre un département chez Disney. Pas besoin de le dire : les choses se sont bien passées !

Quel était votre film favori quand vous étiez enfant ?
Dumbo est mon film préféré parmi tous. Il y a un équilibre parfait entre tout : humour et émotion. C’est vraiment un film amusant et divertissant. Je l’adore.


Comment créez-vous une histoire comme celle de Volt ?
Le stoyboarding d’un film d’animation est différent de celui d’un film avec des acteurs réels. L’équipe, qui écrit l’histoire avec un auteur, lui donne vraiment sa forme et crée le film, le monde et ses personnages. Nous nous rencontrons presque tous les jours et nous réfléchissons sur l'intrigue du film. C’est un processus de collaboration intense. Et nous continuons d’améliorer l’histoire jusqu’à ce que nous soyons pris par le temps et qu'il faille la rendre.

Quelle est votre scène préférée dans Volt et pourquoi ?
C’est difficile de n’en choisir qu’une ! J’aime bien la fausse fin télévisée. C’est vraiment fou et inattendu. C’est aussi très attendrissant de voir Volt revenir sur le plateau uniquement pour se rendre compte que Penny l’a "remplacé". Je suis très fier de ce que nous avons fait sur cette scène.

Quelle est l’importance pour vous, des personnages secondaires comme Rhino dans un long métrage ?
Les personnages secondaires ne devraient être utilisés que lorsqu’ils supportent l’histoire ou l'intrigue. Je ne pense pas que vous ayez nécessairement besoin d’un personnage secondaire dans un film. Rhino donne une pointe d’humour à Volt, mais il a aussi son utilité dans le déroulement du film. C’est un personnage simple n’ayant qu’une idée en tête. Mais c’est aussi un des personnages les plus sympas du film. Sa passion pour à la fois Volt et Mitaine est étonnamment instructive.


Etes vous plus chien ou chat ? ou…. Hamster ?
J’ai deux chats Cheese et Rhino (oui c’est de là que vient le nom !). Mais j'aime aussi les chiens. A tel point que (lorsque mon emploi du temps sera plus calme) j’adopterai un chiot…mais je me demande comment les chats vont l’apprécier !

Avez-vous l’habitude d’essayer d’inclure quelque chose ou quelqu’un que vous connaissez dans les films sur lesquels vous travaillez ?
Vous êtes presque obligé de le faire ! Nous mettons vraiment une partie de nous-mêmes dans notre travail, et les détails de notre vie surgissent par-ci par-là dans le film réalisé. Nos expériences personnelles aident réellement à améliorer la forme sur les films que nous faisons chez Disney.


On vous sent très proche de ces personnages et fier de ce film.
La totalité du studio essaye toujours de faire le meilleur film qui soit. John Lasseter attend le niveau le plus haut dans le divertissement pour nos films et nous sommes plus que content de pouvoir le donner. C’est incroyable ce que vous êtes capable d’accomplir quand vous prenez un peu de recul.

Que pensez-vous de l’animation par ordinateur en comparaison à l’animation en 2D ?
Il y a de nombreux projets de développement d’animation 2D chez Disney Animation. La 3D est un (parmi les nombreux) outils utilisés pour produire de grands longs métrages animés et des courts métrages.

Où avez-vous trouvé l’idée de faire le court métrage Super Rhino pour le DVD ? Combien de temps cela à pris pour le réaliser ?
Quand j’ai terminé ma mission de superviseur histoire pour Volt, John Lasseter a demandé des idées de courts métrages pour le DVD. Je voulais faire quelque chose de différent et d'inattendu. L'idée d'avoir Rhino avec les pouvoirs de Volt a gagné la partie. John était présent et m’a demandé de commencer à développer mon idée. L’emploi du temps était très serré, je crois que nous avons terminé complètement le court métrage en 3-4 mois (l’équipe finissait Volt en même temps) !

Comment est-ce de travailler avec John Lasseter ?
Cet homme est un génie! Et un fantastique mentor. Je le rencontrais une fois par semaine, et j’apprenais quelque chose de nouveau à chaque fois. La chose la plus importante, c’est que John a fait le film AVEC nous. C’est la meilleure façon de travailler.

Dans la mesure où Super Rhino a été produit alors que Volt n'était pas encore terminé, comment avez-vous su que ce personnage deviendrait vite un favori?
Rhino était extrêmement populaire à l’intérieur même du studio, et un des personnages préféré du département "Histoire". Il semblait taillé pour qu’on puisse construire une histoire autour de lui.


Pourquoi pensez-vous que c’est si souvent les personnages secondaires des longs métrages que le public veut voir en tant que personnage principal du court métrage (Mater, Jack Jack, etc.) ?
Les personnages secondaires ont moins d’histoire normalement, donc vous avez envie d’en savoir plus à leur sujet. Les personnages secondaires utilisent aussi moins de temps d’écran. Un court métrage est une bonne occasion pour qu'ils brillent à leur tour. Rhino est très caricatural et n'a qu'une idée en tête, donc l’idée de le voir en tant que star dans son propre film était vraiment divertissante pour moi.

Rhino est le personnage le plus charismatique de Volt. Quels sont les défis qu’ont du relever les animateurs qui ont travaillé sur un si petit et adorable personnage qui, de plus ne se déplace que dans une boule ?
En travaillant sur le court métrage, j’ai trouvé que le dessin de Rhino (une boule ronde avec des petits bras et jambes) présentait de nombreuses limitations. Mais les limites sont ce qui le rend incroyablement amusant. Dans le court, nous le voyons faire de l’aérobic dans sa boule et c'est drôle à cause de sa forme. Parfois les limites travaillent en votre faveur.

Qu’est-ce que Miley Cyrus pense de la parodie d’Hannah Montana ?
Il a été incroyablement facile de travailler avec Miley, elle était très enthousiaste et professionnelle. J'ignore ses réactions par rapport au court métrage fini, mais je suis sûr qu’elle a ri. Elle a un très grand sens de l’humour.
Y-a-til des projets futurs pour le si mignon Rhino ?
On ne sait jamais ! Lorsque nous travaillions sur Volt nous n’avions aucune idée qu’il y aurait un court métrage Rhino ! Le futur nous le dira.


Quelles sont les différences dans le travail entre le film Volt et le court métrage Super Rhino ?
Le développement d’un long métrage est une procédure plus longue que pour le développement d’un court. Avec le long métrage, vous devez prendre en compte les sentiments d’un nombre bien plus important de personnage, les histoires, les rapports entre eux etc. Un court métrage c’est pareil mais… en plus court ! Mon plus grand défi sur Super Rhino était d’apprendre à travailler avec les autres départements en dehors de mon département Histoire. J’apprenais réellement quelque chose de nouveau tous les jours. Je suis passé du travail dans ma bulle sur le storyboarding, à un travail avec l’ensemble des départements du studio. Ce fut une expérience exceptionnelle qui m’a ouvert les yeux. L’avantage avec le court métrage Super Rhino était que nous utilisions des personnages déjà existants. Le plaisir vient de l’histoire inattendue dans laquelle je les engage. Quand vous développez un long métrage entier à partir de zéro (comme nous avons fait pour Volt), le défi est immense car vous devez tout créer ex-nihilo, le monde, les personnages etc. Il n’y a pas d’histoire ni de points d’ancrage, tout ce que vous avez c’est une feuille de papier blanc.

Considérez-vous Super Rhino comme un prélude à Rapunzel, ou plutôt la cerise sur le gâteau de Volt ?
Super Rhino est mon entraînement à la direction d’un film. Le programme des courts métrages chez Disney est fantastique, car il donne une chance aux futurs directeurs de se faire les dents, de diriger à un niveau moins important avant de se jeter dans un long métrage. Le programme permet aussi à John Lasseter d’apprendre à vous connaître. C’est un système fantastique. Prendre la direction d'un long métrage est une énorme responsabilité, diriger un court métrage est une bonne façon d’apprendre des autres départements et des personnes qui y travaillent. La connaissance que j’en ai retiré a été d’une aide incroyable sur Rapunzel, et je me sens prêt à prendre en charge mon devoir de directeur sur le film grâce à mon expérience sur Super Rhino.

Jusqu’où pouvez vous parler de Rapunzel sans mettre nos vies en jeu ?
Je ne pourrais pas être plus heureux de la direction que prend Rapunzel. C’est un film à la fois très intelligent et très drôle. Restez à l’écoute !

Entretien traduit par Scrooge, avec nos remerciements!

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home