vendredi, mai 16, 2008

HIGH SCHOOL MUSICAL 2 AUX WALT DISNEY STUDIOS: Entretien avec Katy Harris et Françoise Baffioni, metteur en scène et metteur en scène junior

Les millions de fans de High School Musical se sont à peine remis du dernier succès diffusé sur Disney Channel, que Disneyland Resort Paris donne vie au film avec une nouvelle fête de rue interactive et très animée dans le cadre de la fête du 15è Anniversaire continue en grand !
Gagnés par la « Wildcat Fever », les visiteurs découvrent une troupe de danseurs dynamiques et talentueux qui les invitent à danser et chanter sur les nouveaux tubs de High School Musical 2.
Cette toute nouvelle version live qui s'inspire de ce film entraîne le public dans une fête très rock avec un grand finale dansé sur la musique du dernier succès de High School Musical 2 : All for One, ainsi que d'une reprise de la chanson originale We're All in This Together que reconnaîtront les fans du premier film...où tout a commencé.

Rendez-vous avec les deux créatrices de ce spectacle à succès, la Metteur en Scène Katy Harris, ainsi que la Metteur en Scène Junior Françoise Baffioni.

Go Wildcats!

Quel est le concept de High School Musical 2, la suite de High School Musical On Tour?
KH: En fait, cette année, les étudiants de East High sont venus passer leurs vacances en France, et parmi eux, certains ont décroché un job d'été et doivent travailler tandis que les autres ont bien l'intention de passer des vacances cool à faire du sport. C'est ainsi que l'on va retrouver un tableau dans lequel tout le monde va aider les travailleurs et une autre dans lequel le groupe va s'amuser en jouant au base ball!

Françoise, en quoi consistent vos nouvelles fonctions sur cette production?
FB: En tant que metteur en scène junior, je peux amener de nouvelles idées sur la production. Avec Katy, nous nous sommes réparti les tâches. Elle s'occupe plutôt de la mise en scène tandis que je m'occupe plus particulièrement de la chorégraphie. Nous sommes très complémentaires. D'ailleurs, nous avons l'habitude de travailler ensemble. C'est juste la façon d'amener les idées qui change aujourd'hui.

Comment avez-vous débuté à Disneyland Resort Paris?
J'ai débuté en tant que danseuse sur le spectacle C'est Magique! en juillet 1992.



Comment s'est passée l'adaptation de ce deuxième opus de High School Musical?
Un peu dans le même style. Nous sommes partis cette fois-ci en Floride, à Walt Disney World. Il faut savoir que les deux parcs américains ont lancé High School Musical 2 et comme l'année dernière nous étions allées en Californie pour préparer le premier spectacle, nous avons décidé cette année de travailler avec les équipes de Floride car c'est toujours très intéressant de collaborer avec d'autres personnes. Nous sommes partis à trois pour aller voir leur spectacle, apprendre leur chorégraphie avant de l'adapter à notre parc. Le fait est que nous avons plus de chanteurs qu'eux tandis qu'ils ont plus de danseurs que nous. Il fallait également adapter les textes en français afin de jouer dans les deux langues. Nous avons donc repensé la mise en scène pour notre cast. Nous avons la chance ici d'avoir des danseurs professionnels –alors qu'aux Etats-Unis, ce sont les artistes qui participent à la parade qui danse dans leur spectacle.

FB: Cela nous a vraiment permis de nous faire plaisir, d'élaborer un peu plus chorégraphiquement et d'avoir une liberté supplémentaire.

KH: De plus, en Europe, il y a un peu plus d'influence hip hop, ce qui fait que notre spectacle parle un peu plus à nos visiteurs de ce point de vue-là. Cela contrebalance le fait que High School Musical est très marqué par la culture américaine. Dans High School Musical on Tour, il s'agissait en effet de cheerleaders et de basket ball et dans High School Musical 2, nous avons le base ball. Tous les ados américains connaissent ce sport et y jouent au lycée. Il a donc fallu, tout en restant fidèle à l'esprit original du spectacle et du film, faire en sorte que notre spectacle parle à nos visiteurs venus des quatre coins de l'Europe.

Comment êtes-vous parvenues à créer ce lien avec le public européen?
FB: Tout comme sur HSM1, par l'interactivité. Mais là où, sur le premier opus, cette interactivité s'opérait sur le tableau consacré au basket ball, cette fois, elle se déroule au niveau de la scène de la cuisine, car tout le monde doit aider nos héros en manipulant les casseroles, les cuillères en bois et autres ustensiles de cuisine.




Qu'en est-il de ce nouveau char?
KH: En fait, c'est le même char que l'on a habillé autrement pour High School Musical 2. Depuis le 12 avril, nous jouons les deux spectacles dans la même journée. High School Musical On Tour est donné deux fois le matin et High School Musical 2 est donné deux fois l'après midi. Et entre les deux, on réhabille le char en changeant la décoration, les accessoires, les costumes des acteurs pour ressortir l'après midi avec un char totalement relooké!

Comment avez-vous adapté les chorégraphies du film?
Certains mouvements-clefs sont directement inspirés du film. D'un autre côté, nous ne bénéficions pas des nombreuses caméras et des effets de réalisations que le cinéma et la télévision permettent. Cela implique donc un gros travail au niveau visuel avec des effets pratiquement à 360°.

FB: En fait, c'est un véritable travail d'équipe. Je collabore d'un côté avec Katy au niveau de la mise en scène, et dans le même temps, je supervise le travail de notre chorégraphe, Christophe Bochard et je vois avec lui ce qui fonctionne ou pas par rapport à notre histoire. Et on se rejoint tout à fait.


Comment se sont déroulées les répétitions?
KH: Nous avons travaillé d'abord en studio, puis de nuit dans le parc. Début avril, nous avons travaillé ici, aux Walt Disney Studios de 22heures jusqu'à 5 heures du matin trois nuits d'affilée.

FB: D'ailleurs, nous avons eu la chance d'avoir des nuits pas trop froides, ce qui fait que nos répétitions sur site se sont très bien passées.



Une fois que le spectacle est lancé, comment se déroule une journée pour les artistes de High School Musical?
KH: Nos artistes commencent le matin avec un échauffement vocal et physique puis ils enchaînent avec les spectacles, dans la mesure où c'est la même équipe.

FB: Il est vrai que c'est dur d'enchaîner tout cela, mais je peux vous dire que nos artistes sont très heureux. Nos spectacles sont intéressants à la fois vocalement et chorégraphiquement, et plus encore notre nouveau spectacle.

KH: Je dois dire que j'entends ces musiques depuis plus de deux mois et au lieu de m'en lasser, je les apprécier de plus en plus et je découvre sans cesse des choses nouvelles. Elles sont d'une richesse étonnante!

Quel matériel sonore avez-vous utilisé?
Ce sont les bandes américaines que nous avons remonter quelque peu car leur spectacle est un peu plus long du fait qu'ils font moins de spectacles que nous dans la journée. Par exemple, il n'ont qu'un stop, alors que nous en avons deux. Avec tout ce qui se passe en ce moment aux Walt Disney Studios, nous ne pouvions nous permettre de prolonger nos représentations au delà de 11 minutes. C'est la raison pour laquelle nous avons édité un tout petit peu le dernier tableau, We're All In This Together.

FB: Il faut dire que c'est quelque chose de très spécial ici car c'est la chanson qui fait le lien entre les deux spectacles, celui du matin et celui de l'après-midi, chose qui n'existe pas aux Etats-Unis, où ils n'ont que High School Musical 2.



Comment on a pu le voir lors de l'événement presse du 5 avril dernier, cette deuxième année de célébration ne s'enrichit pas seulement de nouvelles attractions, mais également de nouveaux spectacles!
FB: Nous avons en effet une dynamique vraiment très intéressante et c'est un plaisir de travailler dans ces conditions!

Comment les choses se passent-elles côté coulisses avec tous ces jeunes artistes?Globalement, il y a une atmosphère très positive qui se dégage de cette troupe. Ils vont vivre six mois ensemble, d'où l'importance que le courant passe bien Il y a d'ailleurs des artistes de l'année dernière qui sont restés. S'ils s'amusent, alors cette énergie passera au niveau du public, et c'est cela qui fait que le spectacle marche aussi bien!

Un grand merci à Katy, Françoise, Aurélie et Nathalie!

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home