dimanche, février 18, 2018

LA BANDE A PICSOU : rencontre avec le compositeur Dominic Lewis

 

Comment avez-vous travaillé sur le reboot de La Bande à Picsou ?

En fait, quand vous faites un remake  – de la même façon que pour Peter Rabbit, que je viens de terminer - c'est très intimidant parce qu'il y a beaucoup de fans qui ont aimé l'original, et, en particulier, la musique de Ron Jones et le thème génial de Mark Mueller. Donc, c'est à la fois très excitant et très effrayant. J'ai commencé avec le générique, parce que Disney voulait une nouvelle version cool qui évoque des sentiments d'aventure comme dans les films Amblin / Lucasfilm. J'ai donc ajouté des cordes et des cuivres orchestraux en arrière plan de la chanson. Ce fut mon premier travail sur la série. Et puis ils ont voulu continuer dans le même esprit pour la musique des épisodes. Je regardais religieusement DuckTales quand j'étais enfant, mais pour cette nouvelle musique, je n'ai délibérément pas revu la série. Je ne voulais pas revenir sur le passé et rafraîchir mes souvenirs de l'incroyable musique de Ron Jones car je ne voulais surtout pas la copier. J'avais le sentiment que si je j'avais commencé à en écouter un peu, j'aurais composé une musique nostalgique et pas une partition propre à cette nouvelle version.

J'ai voulu écrire les sentiments qui me venaient naturellement en regardant la série, et cela a donné cette grande partition orchestrale hybride. C'est impressionnant de voir comment ces épisodes animés en 2D peuvent supporter un environnement musical extrêmement riche. Et c'est très agréable de pouvoir utiliser toutes sortes d'instruments et de styles : on va partout dans cette série ! En Egypte, dans les montagnes ... Ce que je veux dire, c'est que j'ai énormément d'opportunités d'utiliser des instruments différents, tandis que l'orchestre reste la constante qui donne cette sensation d'action-aventure. Pour donner une image musicale de chaque pays, j'ai la chance d'avoir à ma disposition beaucoup de synthétiseurs et d'échantillons dans mon studio pour faire entendre des instruments rares. Parfois même, j'ai des musiciens live - des shakuashi ou d'autres flûtistes de diverses cultures -  qui viennent ici pour enregistrer.

Résultat de recherche d'images pour "dominic lewis ducktales"

Ce qui est intéressant dans votre approche de La Bande à Picsou, c'est que la musique n'est pas omniprésente. Elle n'apparaît que lorsque c'est vraiment nécessaire, quand elle a des choses à dire.

Vous avez parfaitement raison. Dès le début, lors de ma première rencontre avec les responsables de Disney et les créateurs de la série Matt Youngberg et Francisco Angones, nous voulions être sûrs que la musique ferait la différence. Je suis content que vous ayez remarqué cela parce que de nombreux dessins animés n'ont pas cette approche ; ils ont trop de musique et cela devient ennuyeux. En tant que compositeur, c'est vraiment agréable pour moi d'avoir des pauses dans les épisodes. Comme chacun d'entre eux demande moins de musique, vous obtenez automatiquement un meilleur produit. Je dispose à chaque fois d'un délai de deux semaines. Pendant ce laps de temps, ma préoccupation principal n'est pas de remplir l'épisode, ce qui veut dire que je peux me concentrer sur ce qui est important et sur la qualité.

Devant une telle qualité, pouvons-nous espérer un CD de la série?

Je l'espère. Je fais tout pour ça. Je travaille actuellement sur l'épisode 23, et lorsque la première saison sera terminée, j'irai parler aux gens de Disney ! 

Interview réalisée par Jérémie Noyer
Merci à Scrooge pour la traduction !

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home