mercredi, décembre 02, 2009

LE DRÔLE DE NOËL DE SCROOGE: Entretien avec l'acteur Jim Carrey

Dans Le Drôle de Noël de Scrooge, Jim Carrey ne joue pas seulement le fameux usurier, mais également les trois fantômes de Noël qui doivent venir le visiter pour lui faire comprendre le véritable esprit de la fête. Excellente idée que celle-ci, qui montre que l’esprit de Noël est bien en chacun de nous, même le plus récalcitrant !

Voici ce que celui qui avait incarné le Grinch il y a quelques années avait déclaré à la presse en mai dernier à Cannes, lors de la présentation des premières images du film.



On connaît plusieurs dizaines de versions cinématographique du Conte de Noël de Dickens. Pourquoi avoir accepté de participer à celle-ci ?
Ce que j’aime, c’est quand on raconte au public une histoire d’une façon vraiment inédite, qui crève l’écran et vous touche au plus profond. J’ai suivi toute la carrière de Robert –Roger Rabbit, le Pôle Express, Seul au monde, etc. Avec ce savoir-faire, je savais que ce serait une version originale.
Qu’est-ce qui vous a plu dans le personage de Scrooge?
J’adore rentrer dans la tête d’un personnage. Cela peut paraître cliché, mais je me suis toujours intéressé à la psychologie, à la compréhension des raisons pour lesquelles les gens sont ce qu’ils sont. J’ai aussi aimé l’idée de Robert de me faire jouer les trois esprits. C’est une idée géniale car chaque esprit peut ainsi être un aspect différent de la personnalité de Scrooge. Il y a quelque chose de freudien dans cette approche.



Vous jouez également Scrooge à des âges différents.
En ajoutant cela, cela fait quelque chose comme huit personnages différents car je devais avoir la mentalité d’un enfant de 7 ans, puis d’un jeune adolescent qui se rend compte que personne ne vient le chercher à l’orphelinat, alors que tous les autres ont quelque part où aller. Bien sûr, à chaque fois, la voix change tandis que le personnage vieillit, ce qui est un défi en soi. Ajoutez à cela le fait que les esprits ont chacun un accent différent.



Comment s’est passé le tournage en performance capture?
La plupart des gens pensent qu’il s’agit de doublage classique, mais c’est en fait beaucoup plus proche du fait de jouer dans un théâtre. Tous les acteurs sont ensemble dans une pièce et donnent une interprétation complète qui est capturée par la caméra. La différence, c’est simplement que ces images sont ensuite introduites dans un ordinateur pour donner au film cette apparence si extraordinaire.

Finalement, cela semble très naturel.
Oui, si ce n’est que vous devez porter des combinaisons assez étranges et quelque chose qui ressemble à un casque de vélo sur la tête équipé de plusieurs caméras –ce qui est assez curieux dans les scènes intimes. Je me souviens de scènes avec Robin Wright Penn dans lesquelles nous ne faisions que nous cogner.



Comme dans tout conte de fées, voyez-vous une morale dans Le Drôle de Noël de Scrooge ?
Pour moi, la morale de cette histoire, c’est qu’il faut aimer les gens qui vous entourent, et que cela vous pouvez toujours changer la vie des gens !

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home